Un chien s'exprime par ses aboiements. Il donne l'alerte, fait part de sa joie, de ses peurs, de sa colère par ses aboiements. Mais s'ils peuvent être utiles, les aboiements peuvent aussi être intempestifs chez certains animaux. Face à cette situation dérangeante pour soi-même comme pour le voisinage, est-il opportun d'investir dans un collier anti-aboiement pour son chien ? Notre avis.

Le fonctionnement d'un collier anti-aboiement

Un collier anti-aboiement, quelle que soit sa marque, est un collier doté d'un boitier électrique qui envoie une dissuasion lorsqu'il détecte un aboiement ou un grognement trop fort.

Ce peut être une décharge d'eau ou de citronnelle, un ultrason ou une impulsion électrique.

La puissance de la dissuasion est calculée pour ne pas blesser l'animal ni mettre sa vie en péril. Elle se veut cependant dissuasive pour que le volume et la fréquence des aboiements ne soient plus perturbants au quotidien.

L'efficacité du collier contre les aboiements

Un collier anti-aboiement ne constitue pas une solution miracle pour faire cesser les aboiements intempestifs de votre chien.

Si son efficacité est prouvée, toutefois elle reste variable selon le type de collier utilisé et selon le chien qui le reçoit. Par exemple, les ultrasons sont inefficaces sur les vieux chiens dont l'audition est amoindrie ou le spray a la citronnelle ne sera pas optimum sur un chien dont le flair est altéré.

Le choix du collier anti-aboiement doit donc être effectué en fonction de votre chien : son poids, son âge, sa santé... sont autant de facteurs à considérer.

A lire aussi : Les races de chiens japonais

Les limites de ce système anti-aboiement pour chien

Le collier anti-aboiement sanctionne donc le chien pour ses jappements, quelle qu'en soit la raison. L'expression du chien est réduite par le collier. Il n'aboie pas pour ne pas avoir mal, mais ne comprend pas en quoi ses aboiements étaient intempestifs.

Si vous lui enlevez le collier et qu'une situation similaire se reproduit, alors les aboiements reprennent aussitôt.

Le collier anti-aboiement a donc un effet répressif mais nullement éducatif. Même avec celui-ci, d'autres alternatives doivent être mises en œuvre, et notamment le dressage.

Quelles alternatives au collier anti-aboiement ?

Pour lutter contre les aboiements d'un chien LOF ou non, il existe des alternatives au collier anti-jappements.

Il est important de savoir pour quelles raisons le chien aboie autant. En déterminant les causes, des solutions simples sont parfois faciles à mettre en œuvre.

Par exemple, installer son chien dans une zone du jardin où il n'a pas vu sur les animaux du voisin ou dans un endroit moins passant peut l'inciter à plus de repos. S'il est moins sollicité, il pourra être plus calme, moins excité. L'environnement doit être adapté au bien-être de l'animal.

L'éducation du chien est aussi déterminante. Il doit comprendre sur un geste ou un mot de votre part quand son comportement est inapproprié.

Enfin, passer plus de temps avec lui ou lui proposer un dérivatif, comme un jouet par exemple, peu le distraire de sa pensée initiale et calmer ses aboiements.

Le collier anti-aboiement peut donc être une aide efficace en cas d'aboiement intempestifs. Il est préférable de l'envisager comme une solution ponctuelle, qui sera utilisée après avoir analyser les causes de déclenchement des aboiements et après avoir adapté l'environnement du chien en conséquence.

Avec ou sans collier, le dressage et l'éducation du chien restent incontournables.