De plus en plus tendance, le régime "cru" est très populaire mais soulève aussi de nombreuses questions. En effet, il semblerait qu’il soit préférable de manger cru plutôt que cuit. D’après certains nutritionnistes, les nutriments contenus dans les aliments sont altérés par la cuisson, d’où l’intérêt de manger cru.

Cependant, manger cru est-il meilleur pour la santé ?

Manger cru ou le crudivorisme

La pratique alimentaire qui consiste à manger cru est appelé le crudivorisme. Elle est adoptée par de nombreux français comme peut l'être d'autres pratiques (comme le véganisme, le flexitarisme, le végétarisme, etc...). 

L'alimentation d'un crudivore se compose essentiellement de fruits, légumes, graines, noix, épices et herbes.

Cette pratique peut également être appelée "alimentation vivante".

L’impact de la cuisson sur les aliments

Ce n’est pas une grande nouveauté : la cuisson altère les nutriments contenus dans les aliments. Vitamines, minéraux, enzymes, la température de cuisson les détruit partiellement et ne permet donc pas au consommateur d’en profiter.

À titre d’exemple, il semblerait que les enzymes seraient détruite dès 50°C alors qu’il faudra atteindre les 100°C pour les vitamines. Ainsi, pour limiter la perte des nutriments nécessaires à l’organisme lors de la cuisson, il convient de consommer les aliments crus autant que possible.

De plus, limiter voire supprimer la cuisson permet la conservation du goût et de la texture naturelle des aliments concernés.

Au-delà de l’apport nutritionnel, éviter de cuire vos aliments permet de limiter leur préparation et donc les ajouts tels que les sauces ou autres condiments. Ainsi, en optant pour une alimentation axée sur le "cru", vous réduirez au quotidien votre apport calorique et augmenterez celui nutritionnel.

De plus, les aliments crus sont en principes moins "digestes" que ceux transformés. Ainsi, le corps devrait fournir plus d’efforts pour les digérer et donc dépasser plus d’énergie. En mangeant les aliments crus, vous brûlerez des calories sans même vous en rendre compte.

Les limites du raw food diet

Littéralement "régime d’aliments crus", le raw food diet, comme son nom l’indique, se base sur une alimentation crue. Cependant, il est important de considérer les risques de ce type de régime sur sa santé.

En effet, bien que l’absence de cuisson permettent de conserver les nutriments, une grande consommation d’aliments crus peut aussi être problématique à cause des bactéries et germes qui peuvent être ingérés par la même occasion.

En effet, la cuisson détruit la majorité des bactéries présentes dans les aliments limitant ainsi les risques d’intoxication. En optant pour un régime de ce type, vous serez donc plus exposé. On pense notamment à la bactérie E Coli qui peut être supprimée grâce à la cuisson, et ce, dès 60°C. Bien que très souvent sans incident dramatique, cette bactérie peut être mortelle chez certains individus.

Il convient donc de procéder une cuisson systématique, même légère, des viandes et de laver tous les aliments qui seront ingérés crus.

De plus, certains aliments, et notamment certains fruits et légumes, révèlent tous leurs bienfaits après la cuisson. On pense ainsi à la carotte, au brocoli, aux tomates ou encore aux épinards crus qui, une fois cuits, seront bien plus bénéfiques pour l’organisme que crus.

Globalement, un régime basé sur la consommation d’aliments crus permet de profiter de tous les nutriments contenus dans ceux-ci. Cependant, il convient de bien s’informer en amont et de prendre quelques précautions pour éviter une possible intoxication liée aux bactéries présentes.

Bien contrôlée, une alimentation crue peut être très bénéfique pour vous et vous permettra de réduire votre apport calorique au quotidien tout en optimisant votre apport nutritionnel.