Pour beaucoup, la réussite est une affaire de mérite. Néanmoins, pour les personnes victimes du syndrome de l’imposteur, le succès est un lourd fardeau qui les ronge. Entre absence de confiance en soi et angoisse, le syndrome de l’imposteur est un mal assez méconnu et pourtant bien présent.

Comment vaincre le syndrome de l’imposteur ?

Le syndrome de l'imposteur : un syndrome méconnu

Avant de vous partager les moyens de surmonter ce trouble, il convient de le définir. Ainsi, le syndrome de l’imposteur, ou de l’autodidacte, est très majoritairement présent dans la sphère professionnelle, bien que parfois celui-ci s’étend jusque dans la vie privée.

Ce syndrome se caractérise par le doute permanent et profond que les personnes atteintes ressentent. Ainsi, les individus victimes du syndrome de l’imposteur refusent d’admettre la légitimité de leur place en attribuant systématiquement leur réussite à la chance, aux relations favorables ou au travail.

A lire aussi : Comment trouver son ikigai

Au-delà de ne pas se sentir légitime, ces personnes ont aussi l’impression de mentir et trahir leur entourage et vivent en permanence avec la crainte, qu’un jour, quelqu’un s’aperçoive de leur prétendue incapacité.

3 façons de surmonter le syndrome de l’imposteur

Le regard des autres

Lorsque l’on est victime du syndrome de l’imposteur, le regard des autres peut être une source d’angoisse infinie.

Néanmoins, ce qui est paradoxal est que la bienveillance et des compliments honnêtes de votre entourage vous confortent un peu plus dans l’idée que vous êtes un imposteur, que vous ne méritez pas vos réussites et qu’ils seront de toute façon un jour déçu en découvrant vos vraies capacités.

Bien entendu, ce raisonnement est totalement erroné. Ainsi, vous commencez, il vous faudra apprendre à accepter les félicitations telles qu’elles sont et peu à peu vous les appropriez pour finalement assimiler le fait que, oui, vous méritez ce qui vous arrive !

Le livre des réussites

Bien loin d’être une to-do list, posséder un livre de vos réussites est un excellent moyen de prendre conscience de tous ce que vous avez accompli au fil des années.

Ainsi, en écrivant chacune de vos réussites ou accomplissement, qu’il soit grandiose ou minime, privé ou professionnel, ce recueil sera un moyen d’une part de retracer votre vie et d’autre part une façon d’apprendre à accepter votre accomplissement.

Ainsi, au moment de l’écriture, vous serez dans l’obligation de vous concentrer sur les éléments positifs de votre vie et non négatifs, vous ferez donc un point régulier avec vous-même.

Lors des instants de doute, vous aurez toujours à portée de main, une carte unique du chemin parcouru ce qui vous redonnera confiance en vous et en vos compétences. Entre cartes de félicitation, emails vous annonçant une promotion, témoignages de votre savoir-faire, quotidiennement les compliments directs ou indirects ne manquent pas. Vous auriez donc tort de ne pas les conserver.

La culture de l’erreur

Les personnes atteintes du syndrome de l’imposture sont, en général, de grands perfectionnistes. Ce trait de caractère peut être un mur insurmontable pour certaines personnes mais aussi un des causes de ce syndrome.

Pour le surmonter, vous devrez envisager les erreurs sous un autre angle. Commettre des erreurs ne remettra pas en question votre talent, elles vous feront progresser et amélioreront votre vision de l’environnement qui vous entoure.

Ainsi, n’hésitez pas à vous lancer puis corriger ce qui ne convient après plutôt que de perfectionner votre plan avant de débuter quelque chose. De plus, ne laissez pas les erreurs prendre le pas sur vos réussites.