Comment combattre le manque de confiance en soi ?

À l’heure actuelle, beaucoup de personnes manquent cruellement de confiance et d’estime de soi. En effet, la phrase "je n’ai pas confiance en moi", résonne dans l’esprit d’un grand nombre d’individus. Adolescents comme adultes, il n’y a pas d'âge pour souffrir du manque de confiance en soi.

Si vous êtes dans cette situation, peut-être cherchez vous quelques solutions pour remédier à ce manque de confiance en vous ? Si c’est bel et bien le cas, alors vous êtes tombé au bon endroit. Au sein de cet article, nous vous soumettrons un ensemble de conseils et astuces pour retrouver ou acquérir une certaine confiance en soi.

La confiance en soi : qu’est-ce que c’est ?

En psychologie, la confiance en soi se définit par le fait qu’un individu soit capable de reconnaître son plein potentiel et ses capacités.

Elle ne s'acquiert pas réellement, elle s’entretient avant tout. En effet, la confiance en soi n’a de cesse d’évoluer et de se développer au cours de la vie d’une personne. La confiance en soi est un travail d’introspection au sein duquel l’acceptation et la compréhension occupent une place majeure. Selon la psychothérapeute Isabelle Filiozat, quatre étapes seraient nécessaires au développement de la confiance, à savoir :

  • Se sentir en sécurité intérieurement
  • Affirmer ses besoins
  • Acquérir des savoir-faire
  • Obtenir une certaine reconnaissance par autrui

La confiance en soi est particulièrement importante durant les premières années de l'enfant, mais également pendant l’adolescence.

Pourquoi n’ai-je pas confiance en moi ?

Différentes causes peuvent en être à l’origine. Sachez tout d’abord, qu’il est primordial d’en connaître tous les tenants et aboutissants pour pouvoir se soigner au mieux.

Les spécialistes s’accordent à dire qu’il existe 5 causes principales au manque de confiance en soi, à savoir :

La peur de la critique et du jugement

La crainte du jugement d’autrui est souvent à l’origine du manque de confiance en soi. En étant trop concentré et absorbé par le regard des autres, la personne développe un sentiment d’insécurité. Au lieu de voir la critique d’un bon œil, la personne trop attachée aux opinions des autres aura tendance à se braquer et à se replier sur elle-même.

En accordant trop d'importance à ce que pensent les autres, vous faites passer vos opinions personnelles au second plan. De ce fait, vous serez alors plus sujet à céder au chantage affectif et à vous écraser face aux autres.

En vous détachant quelque peu du regard d’autrui, vous deviendrez à la fois plus stable et surtout plus honnête avec vous-même.

Le sentiment d’infériorité

La déficience de confiance en soi peut provenir d’un sentiment d’infériorité, voire même d’un complexe d’infériorité. La plupart du temps, le sentiment d’infériorité trouve son origine dans l’enfance. En étant humilié, rejeté ou blessé, la sensation d’être mal-aimé peut alors naître dans le cœur de l’enfant. Ainsi, dès sa plus tendre enfance, le manque de confiance s’installe chez l’enfant.

L’attitude adoptée par vos parents envers vous étant enfant, influence grandement la confiance que vous aurez en vous une fois adulte. Si vos parents se sont montrés trop strictes, trop critiques ou exigeants lorsque vous étiez enfant, il n’est pas étonnant que vous ayez développé une image négative de vous-même.

Le sentiment de culpabilité

La culpabilité en tant que telle, n’est pas quelque chose de mauvais. À un certain niveau, le sentiment de culpabilité peut s’avérer utile dans la vie. À titre d’exemple, il peut nous indiquer que nous avons dépassé certaines limites ou que nous ne respectons pas nos principes. Toutefois, si le sentiment de culpabilité vient à perdurer, il devient alors quelque peu problématique.

S’il est trop présent, le sentiment de culpabilité peut totalement vous paralyser. Renforçant d’autant plus le manque de confiance en soi, la culpabilité peut vous ronger et vous empêcher d’entreprendre.

Souvent causée par l'éducation ou la religion, la culpabilité peut vous empêcher de vous exprimer librement voire même d’accéder au bonheur.

La difficulté à s’affirmer

L’incapacité partielle ou totale d’affirmation peut être à l’origine du manque de confiance en soi. En n’exprimant que très peu ses besoins et envies, la personne incapable de s’exprimer s’enferme dans une véritable bulle remplie de négativité.

L'impossibilité à vous exprimer correctement peut créer en vous du ressentiment et de la colère refoulée. L’insécurité et le pessimisme viennent alors vous envahir et amoindrir la confiance que vous vous portez. S’exprimer pleinement revient à se respecter et à être capable d’assumer des responsabilités importantes.

La quête perpétuelle de la perfection

Même si être perfectionniste peut s’avérer parfois avantageux, le perfectionnisme peut également être un véritable poison au quotidien. En effet, la quête perpétuelle de perfection peut être néfaste à la confiance en soi.

Par définition, le perfectionnisme induit d’avoir des attentes irréalistes et souvent inatteignables, envers vous-même ou vos proches. Il est donc impensable pour vous de déléguer !

La recherche de la perfection vous fera développer des peurs, des angoisses mais surtout de l’insécurité. En cherchant la perfection, vous serez davantage confronté à la déception et vous percevrez l’échec comme un véritable drame. En bref, tout ce qu’il y a de pire pour la confiance en soi !

Comment se manifeste le manque de confiance en soi ?

Le manque de confiance en soi se caractérise majoritairement par une tendance qu'a un individu à se dénigrer et à se dévaloriser.

Au contact des autres, le manque de confiance est facilement détectable de par la timidité et la gêne excessive véhiculées par la personne. L’individu en manque de confiance aura tendance à s’effacer, par peur d’être ridicule ou par crainte d’être jugé.

Elle préfère généralement se taire, quitte à ne pas exprimer ses propres opinions et positions personnelles.

Comment réussir à avoir confiance en soi ?

Arrêtez de fuir les regards et confrontez-vous !

Le saviez-vous, le langage corporel est un élément majeur de la communication. Vos gestes, vos attitudes ainsi que vos comportements en disent long sur vous. D’ailleurs, ils peuvent même trahir un manque de confiance en soi.

De fait, lors d’une conversation, efforcez-vous à ne pas baisser les yeux ou détourner la tête, lorsque l’on vous regarde droit dans les yeux.

Transformez vos peurs en une force

La nouveauté fait souvent surgir le manque de confiance en soi. Face à l’inconnu, une peur panique peut se manifester chez les personnes en déficience de confiance en soi. Au lieu de laisser cette peur vous ronger et vous paralyser, prenez les devants en passant à l’action ! Allez vers des personnes inconnues et engagez la conversation, par exemple.

La peur ne doit jamais prendre le dessus sur vous ! Seule l’action vous permettra de vous rendre compte, que la peur qui vous habite est finalement quelque peu infondée et exacerbée. Rappelez-vous sans cesse que tout est possible !

Fixez-vous des objectifs atteignables

Comme nous l’avons vu plus haut, le manque de confiance peut provenir d’une volonté de trop en faire. Même s’il peut s’avérer intéressant de placer la barre très haute, encore faut-il pouvoir arpenter le chemin pour y parvenir !

Pour pallier ce problème, il est donc primordial d’identifier clairement ses capacités mais aussi ses limites. Pour ce faire, fixez-vous des objectifs ambitieux mais qui restent tout de même réalistes. Une fois ces objectifs réalisés, vous ne serez que plus fier et satisfait de vous-même ! Idéal pour rebooster votre confiance en vous !

Maintenant que vous connaissez tout de la confiance en soi, à vous d’appliquer les solutions citées ! En vous munissant de patience, d’amour et de compassion, il vous sera possible d’acquérir peu à peu une plus grande estime en vous-même. Une fois la cause de votre manque de confiance en soi identifiée, n’oubliez pas d’accorder de l’importance à l’action. Désormais, les clés sont entre vos mains afin d'être plus épanoui.

Laisser un commentaire