Il y a un an, nous étions tous confinés afin de limiter la propagation du coronavirus. De fait, il a fallu s’organiser et restructurer son quotidien. Une occasion donc pour découvrir ou redécouvrir une multitude d’activités dont la couture.  

La pandémie a remis au goût du jour ce loisir pour le plaisir des plus grands comme des plus petits. D’abord dans le cadre d’une nécessité urgente, la couture est devenue peu à peu une tendance.

Le grand retour de la couture

Cela fait quelques années qu’ont émergé les "Do it Yourself", les activités "fait maison". Le confinement a provoqué un certain engouement pour ces pratiques qui sont même devenues pour beaucoup de nouvelles passions.

Le premier confinement a permis aux Français de renouer avec la couture. Tout d’abord par la confection de masques pour pallier la pénurie, mais aussi avec la fermeture des magasins. Les Français ont ainsi fabriqué, réparé ou recyclé eux-mêmes leurs vêtements, leur linge de maison… ne pouvant se rendre en boutique ou par manque de réapprovisionnement sur les boutiques en ligne.

Qui dit couture, dit équipement. Il est donc nécessaire d’avoir au moins du tissu, du fil et une aiguille. Cependant, les machines à coudre sont bien plus pratiques. Il en existe de toute gamme et à tout prix. De même, il est possible de trouver du tissu pas cher.

La machine à coudre s’est donc convertie en un produit phare du confinement voyant ses ventes exploser. Elle a fait partie du top 5 des articles les plus achetés en ligne. Cet engouement pour la couture a même provoqué une rupture de stock favorisant ainsi la seconde main et le rachat de machines d’occasion. Il a également contribué à l’essor des merceries en ligne pour l’achat de tissus et accessoires.

Les réseaux sociaux ont, quant à eux, permis de véhiculer ce loisir. De nombreux conseils et tutoriels de tout genre ont été mis en ligne mais aussi des astuces et des challenges.

Le saviez-vous ? La machine à coudre a été inventée en 1830 par un Français, Barthélémy Thimonnier.

De la fabrication de masques à la passion

En mars 2020, la pénurie de masques a entraîné un véritable mouvement de solidarité. De nombreux Français se sont lancés dans la couture pour fabriquer des masques afin de répondre à l’urgence sanitaire. Ces derniers étaient alors essentiels pour protéger et se protéger.

L’Académie de médecine encouragent le port de masques en tissu, ces derniers sont alors largement fabriqués artisanalement. D’abord pour les soignants et toute personne travaillant au contact des autres, puis dans le cadre du déconfinement entraînant une forte demande avec la reprise du travail et de l’école.

Bernard Cherqui, directeur général de Mondial Tissus, leader sur le marché, indique qu’en 2020 "La majorité de [ses] nouveaux clients étaient des débutants, venus pour fabriquer des masques".

Ainsi, ce qui a commencé par un élan solidaire s’est transformé en goût pour la couture et en phénomène de mode. Les Français ont redécouvert la couture et se sont lancés dans divers projets de conception tels que :

  • Des vêtements
  • Du linge de maison
  • Des sacs
  • Des pochettes
  • Des trousses

Activité ludique pour les enfants

Lors du premier confinement, les enfants n’étaient plus à l’école et ne pouvaient plus jouer avec leurs camarades. Outre les leçons et devoirs, il fallait trouver une manière de les divertir. La couture était donc l’occupation parfaitement adaptée dans cette situation, alliant créativité et activité manuelle.

C’est un moyen efficace de s’occuper mais aussi de s’amuser. Elle joint l’utile à l’agréable en permettant de réaliser des projets pour toute la famille. De plus, c’est une activité qui peut être réalisée par tous et une bonne occasion de passer un moment ensemble.  

Que ce soit à la main ou à l’aide de machines à coudre, de nombreux enfants ont pris plaisir à fabriquer des vêtements et accessoires lors du confinement.

Parmi les créations d’enfants, celles qui sont le plus ressorties sont les :

  • Masques
  • Vêtements pour poupées
  • Chouchous
  • Peluches/doudous
  • Coussins
  • Sacs
  • Déguisements
  • Livres en tissus

Il existe plusieurs types de machines à coudre pour les enfants. Celles en jouets ne permettent pas de coudre étant donné que seul le fil supérieur est présent, les coutures ne peuvent donc pas tenir. Cependant, de nombreuses marques ont développé des machines adaptées aux enfants à partir de 6-7 ans.

Ces machines sont simple d’utilisation et sécurisées car l’aiguille n’est pas accessible. Il est possible de citer des marques telles que Brother, Janome ou encore Elna. Pour les plus grands, il est possible d’utiliser une machine à coudre pour adulte mais toujours sous surveillance.

Pour conclure, bien que certains secteurs tels que la culture aient été fortement touchés, d’autres, comme la couture, ont su tirer leur épingle du jeu et sont ressortis gagnants du confinement.